Image

Jessica Jones, la série Netflix qui tabasse

Après l’excellente première saison de Daredevil sur Netflix, j’ai enchaîné avec Jessica Jones, héroïne Marvel peu connue.

Synopsis

La super-héroïne Jessica Jones s’est reconvertie en détective privé. Hantée par un événement traumatisant de son passé, elle se cache à New York et se contente de sordides affaires adultère. Une nouvelle enquête va faire resurgir de vieux démons…

Jessica Jones est la deuxième série de la franchise Marvel après Daredevil et avant Luke Cage et Iron Fist.

Avis

On ne change pas de l’univers de Daredevil, New York est toujours aussi peu fréquentable et peuplée de super-héros qui s’ignorent et de psychopathes en puissance. Jessica Jones est de ceux à qui on ne la fait pas : volontairement exécrable, solitaire et torturée, elle est la figure parfaite de l’anti-héros, à l’instar de son voisin de ruelles Matt Murdock (en bien moins idéaliste).

jessicajones1

Là, elle est de très bonne humeur.

J’ai beaucoup aimé la psychologie torturée de ce personnage mal dans sa peau qui trace sa route envers et contre tous même si d’une manière générale, Jessica Jones reste le cliché de la rebelle garçon manqué qui traîne ses bottines de rockeuse sur le pavé New Yorkais d’un air mauvais. Ce personnage est pour moi moins riche que Matt Murdock alias Daredevil, son histoire m’a paru moins touchante aussi…

Son entourage est en revanche tip top niveau casting. Luke Cage, à la force suhumaine, Trish Walker, sa meilleure amie superstar de la radio avec qui elle a grandi, même le Big Méchant, Kilgrave, est bien plus atteint qu’on pourrait le penser au premier abord. Dans cette atmosphère sordide entre misère et luxe, drogue et alcool et LE flic pugnace accompagner le tout, on ne voit globalement pas passer les épisodes. Mention spéciale pour l’avocate surpuissante-masculine superbement jouée par Carie-Anne Moss alias Trinity de Matrix, toujours aussi charismatique.

Et pour la suite ?

Déjà aperçue dans des rôles aussi drôles (Confessions d’une accro du shopping, 27 robes) que dramatiques (Breaking Bad), Krysten Ritter n’a plus a prouvé ses talents d’actrice.

Cette première saison de Jessica Jones, si elle traîne un peu en milieu de parcours, se termine sur de très bonnes augures. Une rencontre prochaine serait-elle prévue entre Daredevil et Jessica Jones pour écraser un vilain (au sens américain « vilain ») encore plus suprêmement diabolique ? Je demande à voir. Ne serait-ce que pour la plastique de Matt Murdock…

daredevil_jessicajones_amaliaokia

Je laisse à Jessica Jones ses jeans troués et son whisky au petit déjeuner…

jessicajones2

As-tu vu ces nouvelles séries Marvel ? Qu’en as-tu pensé ? Hâte de découvrir la suite, toi aussi ?

2 réflexions sur “Jessica Jones, la série Netflix qui tabasse

  1. Aury Culaire dit :

    Je suis en train de regarder Jessica Jones il me reste ou épisodes à regarder. J’aime bien , j’ai hâte de connaitre la fin de la saison.
    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s